Maître d'ouvrage :
Ville de Champigneulles
Localisation :
Champigneulles (54)
Catégories :
Paysage et urbanisme
Programme :
CIMETIERE PAYSAGER
- 150 sépultures
- Salle funéraire
- Local gardien
- Jardin des souvenirs
- Columbarium
Surface :
9 200m2

Coût :
366 000 €
Réalisation :
1991
Mission :
DE BASE
Maîtrise d'œuvre :
- PLAN LIBRE : architecte mandataire
- B.P.U. : paysagiste

A la lisière de la zone urbanisée de la commune, l'opération se situe dans une ancienne carrière d'argile pentue qui surplombe l'échangeur autoroutier Nancy-Nord.
L'entrée principale trouve sa place en aval, en face de l'ancienne source maçonnée du Château.

Un bâtiment-porche, traité comme une dilatation du mur d'enceinte, articule la place d'entrée et la placette de la fontaine. La sous-face courbe de sa toiture en zinc couvre la salle funéraire et la porche d'entrée. La couverture des annexes est traitée en terrasses engazonnées.
Seule cette partie de l'enceinte est maçonnée : elle isole le cimetière de l'autoroute. Les autres clôtures sont végétales : double haie de pruneliers ou clématites sur grillage. La voirie se limite à une courbe douce qui épouse la pente et se déroule autour du Jardin des Souvenirs. Elle dessert de petits cimetières qui reprennent les éléments traditionnels : mur, porte, place, allée, forêt, alignement de tombes.

L'eau accompagne et ponctue différents passages : une source captée en amont utilise le principe des vases communiquant pour alimenter la fontaine en passant sur le portique d'entrée du Jardin des Souvenirs. Elle passe ensuite sous la salle funéraire et remplit le bassin de la place d'entrée. Son cours est ensuite rejeté dans le ruisseau du parc du Château.
Le Jardins des Souvenirs vient se lover dans la seule zone plate, dernier lieu d'extraction de la carrière. Une trame dallée et plantée souligne son horizontalité en venant se perdre au pied des talus qui le bordent. Elle est ponctuée par des éléments construits, fichés dans les talus. Ces derniers sont plantés et surplombés d'une ligne de cerisiers de la Toussaint. Les arbres existants ont tous été conservés et intègrent le cimetière au coteau.

Retour aux projets